alt =""

Produits de saison – décembre 2021

30 Nov, 2021

Les produits de saison, quels sont-ils pour le mois de décembre ?
Comme vous le savez, chaque aliment a sa saisonnalité et cuisiner des aliments du moment c’est profiter de nombreux bénéfices ! Si les produits peuvent varier selon votre région, notre infographie vous permettra de voir une large gamme de produits consommables pendant ce mois de décembre. Les bénéfices sont multiples avec des aliments plus frais, plus écologiques, avec des qualités nutritionnelles et gustatives plus importantes ! Et cette saisonnalité des produits est vraie pour de nombreux aliments : les fruits et légumes, les viandes et les poissons ou encore pour les fromages… Tous les paramètres sont à prendre en compte pour manger plus localement, écologiquement et de manière économique ! Envie de faire un écart aux produits de saisons ? Pensez aux fruits et légumes secs disponibles toute l’année ou aux surgelés qui gardent de bonnes qualités nutritionnelles !

Infographie-aliments de saison-Décembre-2021
Infographie-aliments de saison-Décembre-2021

Les coups de cœur Jubiliz pour le mois de décembre

Les légumes

De son nom scientifique et latin « Allium porum », le poireau appartient à la famille des « liliacées ». Originaire du Moyen-Orient, ce légume est une plante herbacée dont on consomme les feuilles et le tronc. Connu depuis l’antiquité, il ne se cultive en Europe qu’à partir du Moyen-Âge. Pour l’anecdote, le poireau était synonyme de victoire dans l’Egypte ancienne, c’est pourquoi le pharaon Kheops en offrait à ses meilleurs guerriers.

D’apparence blanc et vert, le poireau est un légume droit et long. Son tronc prend la forme d’une pseudo-tige et est appelé « blanc de poireau » ou « fût ». Pour ce qui est de ses feuilles, elles sont engainantes, dures, plates, à la couleur vert-bleu, vert sombre ou encore vert jaunâtre. 

Gustativement, nous pouvons décrire le poireau comme étant fondant, fin, délicat et légèrement sucré. Cette subtilité gustative en fait un partenaire idéal dans de nombreuses recettes. 

À noter qu’en fonction de la saisonnalité, les poireaux changent d’aspect et de goût. En effet, il existe 3 grandes catégories de variétés correspondant aux 3 grandes périodes de l’année : 

Au printemps, nous retrouvons les poireaux dits « baguettes ». Variété d’apparence plus courte, disposant d’un coeur très charnu ce qui a pour conséquence d’en intensifier son goût.

En été, nous pouvons notamment retrouver le poireau « Gros jaune du Poitou » dont la particularité esthétique est d’être trapu, court, fourni et au feuillage large. En terme de saveur, il est très fin et délicat.

Enfin, en automne et hiver, nous pouvons retrouver les poireaux dits « de créances » qui ont un goût très délicat comparable à celui de la noisette. 

Riche en potassium, en fibres, en vitamine C et B6, le poireau permet de stimuler et de régulariser le transit intestinal de son consommateur. Son apport en vitamine C contribue au bon fonctionnement du système immunitaire qui influe sur celui du système nerveux. De plus, il permet une bonne absorption du fer. 

Idée de recette de fondue de poireaux

Les protéines animales

C’est en -10 000 ans avant notre ère que le mouton fait son apparition. Originaire du Moyen-Orient, il est importé et introduit en Europe en -7 000 ans avant notre ère. D’abord élevé pour sa laine, il sera, à partir du milieu du 20 ème siècle, élevé pour sa production de viande. Il faut entendre par « viande ovine », la viande récoltée sur l’ovin mâle castré ayant plus de 12 mois jusqu’à 24 mois.

Au sein de la catégorie de la « viande ovine », il est nécessaire de distinguer l’agneau du mouton. 

En terme de saveur, le mouton dispose de notes animales et prononcées, celles-ci s’atténuent grâce au soin de la cuisson. Esthétiquement, la viande est rose à rouge, ferme et persillé de gras. À noter que selon les conditions d’élevage, l’âge du mouton et sa race, la saveur en bouche et l’apparence  visuelle peuvent différer.

Le mouton est consommable sous plusieurs formes : rôti, grillé, sauté, braisé ou encore en brochette. On peut autant le déguster chaud que froid. Il peut être mangé seul accompagné de légumes et/ou de féculents tout comme il peut être incorporé au sein d’un ragoût, d’un tajine, d’un couscous, d’une ratatouille …

Bien que très riche en acides gras saturés, le mouton est une excellente source de protéines contribuant au maintien et au développement de la masse musculaire. De surcroît, il contient de la vitamine B2, B12 ainsi que du fer nécessaires au bon fonctionnement du cerveau. Sa teneur en zinc et en phosphore en fait un allié au maintien du système immunitaire et à la bonne cicatrisation des plaies.

Idée de recette de ragoût de mouton 

Produits de saison - homard
Produits de saison – homard

Les produits de la Mer

De son nom latin Homarus, le homard appartient à la famille des crustacés décapodes d’eau de mer. Nous pouvons distinguer deux espèces de homards, le homard dit « européen » également appelé « homard breton » et le homard dit « américain » aussi appelé « homard canadien ». Pour l’anecdote, au Moyen-Âge et à la renaissance le homard s’utilisait de façon médicinale. Il était considéré comme remède pour lutter contre les calculs rénaux, les inflammations oculaires, les maux d’estomac ou encore l’épilepsie. 

En terme d’apparence, le homard européen dispose d’une carapace bleu foncée avec des taches blanches, dure, épaisse mais souple. Ce crustacé, pouvant mesurer jusqu’à 75 cm de long, est constitué de dix pattes dont deux comportant des pinces. Ces dernières sont larges et asymétriques. Le homard canadien est quant à lui de couleur vert bronze sur le dessus et orange sur la partie inférieure de sa carapace.

Délicates, raffinées, légèrement sucrées, aux notes aromatiques, les saveurs du homard en font un crustacé très prisé. Sa texture peut être décrite comme étant consistante, corsée mais délicate. À savoir, la cuisson ne doit pas être négligée car elle peut nuire au goût du crustacé. 

Le homard se déguste de multiples façons : seul, en accompagnement dans une salade, en cocktail, grillé ou bien gratiné.

En ce qui concerne son apport nutritionnel, au-delà de son faible taux calorique, cet arthropode regorge de protéines, de minéraux, d’oligo-élément mais également d’Oméga 3. Ce crustacé contribue ainsi à la bonne santé cardiovasculaire de ses consommateurs. Sa teneur en vitamine B5 et B12 en fait allié au maintien des cellules nerveuses et des globules rouges. 

Idée de recette de homard grillé aux épices fines

Les produits fruités

Scientifiquement appelée « Citrus reticulata » et appartenant à la famille des « rutacées », la mandarine est originaire du sud-est de l’Asie. Fruit d’hiver par excellence, la mandarine se nomme ainsi en référence à la couleur de la robe de soie des mandarins. À savoir, la France est le quatrième pays producteur de mandarine en Europe. Elle se cultive en majorité en Corse, en Guadeloupe et à La Réunion.

Cet agrume, de 5 à 9 cm de diamètre, dispose d’une apparence sphérique dont le sommet est légèrement aplati. Concernant son écorce, elle est fine, rugueuse et de couleur rouge-orangé. Gustativement, le fruit du mandarinier est sucré, parfumé et très légèrement acidulé en comparaison avec d’autres agrumes.

Révélatrice de goût grâce à sa légère acidité, elle s’incorpore dans de nombreuses recettes sucrées et salées. À retrouver tantôt au sein d’une tarte, d’un mini-cake tantôt dans un carpaccio, une salade ou à associée à des noix de Saint-Jacques.

Concernant ses bienfaits, ce fruit comporte de la vitamine C, B6 et B9 ainsi que de l’eau, des fibres solubles et des glucides. De ce fait, il bénéficie de pouvoirs antioxydants contribuant à lutter contre le vieillissement de la peau. En outre, il a un effet énergisant permettant de stimuler le système immunitaire et de lutter contre la fatigue hivernale. Au-delà de son aspect très peu calorique, la mandarine se révèle être un allié de taille pour affronter l’hiver !

Idée de recette de carpaccio de radis noir et mandarine

Pour garder cette infographie sur votre portable ou l’afficher sur votre réfrigérateur, n’hésitez pas à la télécharger ci-dessous :

Auteur :

Marjorie Delepine

Marjorie Delepine

Manager de projet (Jubiliz)

À lire également :

Les conseils des retraités

Les conseils des retraités

Comment préparer sa transition retraite ? Comment appréhendez cette ce passage à la retraite ? Venez découvrir la réponse des retraités.

lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rejoignez-nous !

alt=""