alt =""

Les conseils des retraités

25 Jan, 2022

La transition retraite est un passage pivot de la vie, qu’il faut anticiper. Cependant, encore faut-il savoir comment l’appréhender et s’y préparer. Pour vous aider à vous projeter, nous avons demandé à des retraités, investis dans le développement de Jubiliz, de décrire leurs expériences du passage à la retraite. Chaque parcours de vie est unique, ces témoignages visent à vous questionner et/ou à vous inspirer dans la construction de votre propre transition. Par le biais de cet article, Evelyne vous propose sa vision et ses conseils pour réussir au mieux votre transition retraite.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Evelyne et je suis retraité depuis 2016. J’ai travaillé pendant 38 ans au Centre Hospitalier de Rennes. Lors de ma fin de carrière, j’ai réalisé des missions transverses en tant que cadre de Direction.

Comment avez-vous appréhendé ce passage à la retraite en amont ?

J’avais préparé cette transition car j’appréhendais ce passage à la retraite. J’aimais beaucoup mon métier et j’y étais très investie. J’étais inquiète à l’idée de quitter mon travail. En effet, je savais que j’allais devoir réinventer ma vie et surtout lui donner un (nouveau) sens. Personnellement, je ne me voyais pas m’investir uniquement dans des plaisirs oisifs donc j’avais décidé d’anticiper cette transition pour ne pas avoir à faire face à cette « chute libre » au moment de ma retraite.

Retraités et associations

Quel a été votre parcours de transition retraite ?

Mon parcours de transition retraite a été assez simple car j’étais d’ores et déjà Présidente d’une section de tennis sportif au CHU, je faisais également des vacations en extérieur en tant que conseiller du salarié. J’étais également assesseur au Tribunal de Grand Instance de Rennes ce qui me demandait de siéger de temps en temps.  Enfin, je faisais partie d’un groupe syndical, où j’étais également conseiller du salarié en charge des permanences pour assister les salariés licenciés ou en rupture conventionnelle. Par conséquent, j’assistais ces collaborateurs pour qu’ils puissent se préparer à la confrontation avec leurs employeurs. En parallèle, je prenais des cours de danse, d’anglais et faisais de la compétition de tennis. Une fois à la retraite je n’ai fait que continuer toutes ces activités. 

Toutefois, pour préparer cette transition professionnelle, j’ai suivi quelques formations notamment dans le domaine juridique. Cela m’a permis de m’investir pleinement dans l’accompagnement des salariés. Mais en terme de transition retraite, ce qui m’a surtout aidée c’est la formation « préparation à la retraite » proposée par mon employeur. C’était une formation sur 2 jours qui permettait de rencontrer des notaires pour préparer la partie successorale, des diététiciens pour anticiper les changements nutritionnels, des médecins du sport et du travail pour sensibiliser aux sujets des changements physiques chez les retraités. Pour finir, le sujet de la santé mentale et l’aspect psychologique plus généralement était abordé.

Cette préparation mentale, physique, intellectuelle, sociale m’a aidé à prendre conscience de tous les changements liés au passage à la retraite. Elle permet notamment de se dire « attention, il faut que je me «prenne en main» et que je dois « prendre soin de moi, de mon corps, de mon esprit mais aussi de mes liens sociaux personnels mais aussi externes ».

Comment avez-vous appréhendé ce passage à la retraite lorsque vous y avez été confronté ?

« J’avais tout anticipé car j’avais peur de tomber dans un gouffre ». J’avais programmé 2 voyages pour ne pas laisser l’ennui s’installer. Par exemple, j’avais organisé un voyage début février, un autre en avril et une semaine avec mes petits enfants … En réalité, j’avais prévu tout un programme pour « boucher les trous sur mon agenda ». En tant qu’hyper active, l’anticipation et les voyages ont été, pour moi, la solution idéale pour passer cette transition en toute sérénité. 

Cependant, il est important de préciser qu’il ne s’agit que de ma « recette » de transition. J’ai choisi de la vivre ainsi du fait de ma personnalité, de mon parcours et de ma santé mentale et physique. 

Comment avez-vous réussi à vous projeter à la retraite en fin de carrière ? 

La projection s’est faite naturellement pour moi car j’étais d’ores et déjà très engagée. Cela s’est présenté comme la suite logique de mon parcours professionnel et personnel. 

Si vous deviez « refaire » votre transition retraite, comment vous y prépareriez-vous ?

« Je recommencerais exactement pareil ». C’est-à-dire que je referais une formation de préparation à la retraite car cela m’a permis de mettre en évidence les choses auxquelles il fallait que je me prépare. 

Même sans prendre une ou plusieurs activités, il est nécessaire de savoir qu’il y a des choses qui changent et encore plus dans la vie quotidienne. Il faut aussi se préparer aux changements personnels tels que le fait de se retrouver en permanence avec son conjoint ou encore de devoir retrouver sa place au sein de la famille. Ce qui est tout aussi vrai au sein de la société. 

Cette préparation m’a permis de gérer au mieux cette transition retraite.

Du fait de votre parcours, quels seraient vos conseils pour les futurs retraités ?

Mes conseils phares seraient de : 

  • Savoir qui vous êtes : je vous invite à trouver les activités physiques, sociales et intellectuelles qui vous correspondent. Une fois que l’on a ce trépied, on dispose d’un bon équilibre de vie
  • Savoir s’écouter : se poser si physiquement ou mentalement vous en ressentez le besoin, mais cela ne doit pas durer ! Créez-vous des liens sociaux, familiaux pour garder votre énergie et votre vivacité physique et intellectuelle. 
  • Se préparer/ visualiser son quotidien : il me semble important de se fixer des objectifs.
  • Diversifier ses activités : éviter les événements quotidiens trop répétitifs, il faut varier les activités entre celles destinées à la famille, à soi-mêmes et celles dédiées aux autres

Finalement, il faut essayer de garder cet équilibre acquis lors de la vie active. En variant les plaisirs et notamment ses activités.

Les 3 mots-clés d’une transition retraite réussie 

  • Anticiper 
  • Se connaître, connaître ses besoins
  • Se projeter, en se donnant des objectifs et en se fixant des dates

En quoi, selon vous, Jubiliz peut permettre une transition retraite plus sereine pour les futurs retraités ? 

Ils permettent une transition plus sereine grâce à leur travail sérieux. Par ailleurs, leur service fait prendre conscience aux futurs retraités qu’il n’y a pas que le repos qui est important. De plus, ce service permet de dire aux retraités en devenir qu’arriver à 60/62 ans nous sommes encore jeunes et que nous ne devons pas nous mettre en retrait. Concrètement, ça permet de prendre conscience qu’on a encore toute notre place dans la société. 

Jubiliz a bien compris les thématiques de la transition retraite et les a bien diversifiées.

Auteur :

Marjorie Delepine

Marjorie Delepine

Manager de projet (Jubiliz)

À lire également :

À l’air des voyages 

À l’air des voyages 

Pourquoi faire des voyages ? Quels sont vos avantages en tant que senior ? Partir à l’étranger, en France, en solo, en duo ou en groupe ?

lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rejoignez-nous !

alt=""