pixel

Comment se réinventer à la retraite

6 Sep, 2021

Vous partez à la retraite et vous vous demandez ce que vous allez faire de votre temps libre ? Vous avez des idées pour votre retraite mais ne savez pas comment les réaliser ? Où trouver les engagements qui vous correspondraient ? La retraite est un temps de liberté qui offre l’occasion de remplir son quotidien d’activités qui vous plaisent. C’est pourquoi le passage à la retraite est une période de la vie où il est nécessaire de se réinventer. Cela peut impliquer de nombreux questionnements.  Voici quelques étapes clés pour avancer dans cette transition et construire un quotidien à la retraite qui vous ressemble.

Faites le point sur vos envies

A travers la nécessaire réflexion en amont du passage à la retraite, vous avez sans doute déjà identifié des pistes d’activités qu’il vous plairait de réaliser à la retraite. Il est vrai que la retraite est un temps libéré de contraintes liées à l’exercice d’une activité professionnelle. Cela vous permet ainsi de jouir pleinement de vos temps libre. Passés les premiers mois après l’arrivée à la retraite, souvent synonymes de vacances et de repos, le retour dans la vie quotidienne peut être déconcertant : comment je vais occuper mon temps ? Bricolage, jardinage, activité sportive, sorties entre amis, engagements associatifs, temps en famille, soutien scolaire… Ce ne sont pas les possibilités qui manquent ! Cependant comment faire son choix ?

De quoi avez-vous envie ? Prenez le temps de répondre à cette question en fonction de plusieurs critères. Tout d’abord, vous souhaitez peut-être simplement vous engager davantage dans des activités que vous pratiquez déjà, ou au contraire en arrêter certaines totalement. Vous souhaitez peut-être renouer avec des activités que vous aviez dû suspendre du fait de votre activité professionnelle ou de votre situation ? Vous pouvez également avoir le souhait d’apprendre de nouvelles choses, dont certaines pour lesquelles vous n’aviez pas de temps à consacrer ! Il est également important de savoir avec qui vous souhaitez réaliser ces activités, cela peut vous orienter dans votre projet de vie (lors d’un éventuel déménagement par exemple).

Enfin, et c’est incontournable, cherchez à connaître vos capacités financières pour réaliser ces activités. Pour cela, utilisez les outils mis à votre disposition par votre caisse de retraite pour estimer le montant de vos revenus. Si cette somme n’est pas toujours exacte, elle vous permettra de mieux vous projeter dans vos possibilités.

Donnez du sens à votre quotidien : engagez-vous, créez de la valeur

S’il y a bien un point sur lequel nous souhaitons insister chez Jubiliz, c’est la notion d’engagement que la retraite doit permettre d’interroger, de débuter ou de confirmer. C’est ce qui contribue au nouveau rôle social des retraités dans la société d’aujourd’hui. Les engagements citoyens qu’ils soient effectués dans des associations, structures publiques ou même hors d’une organisation (bénévolat, mandat, aide…) sont créateurs de valeurs et ont une influence positive sur la confiance généralisée dans la société (Sirven N., Godefroy P., 2009). Il faut pouvoir compter sur les retraités pour faire vivre et dynamiser la vie en société surtout dans un contexte de vieillissement de la population.

Ces engagements citoyens sont d’autre part vecteurs de bien-être à la retraite (Douglas H. & al., 2017). D’un côté ils permettent de satisfaire au besoin d’utilité sociale pouvant apparaître à la suite de l’arrêt de la vie professionnelle. D’un autre côté ils permettent d’apporter du sens à votre quotidien en consacrant votre temps à une cause ou une action qui vous est chère. Enfin, l’engagement social à un impact positif direct sur votre santé physique et mentale (Douglas H. & al., 2017) grâce au liens sociaux qu’ils impliquent et à la stimulation cognitives qu’ils requièrent.

Soutien scolaire

Identifiez les acteurs autour de chez vous

L’endroit où nous vivons influe grandement sur les possibilités qui s’offrent à nous. Avoir des envies ne suffit pas, encore faut-il pouvoir les réaliser. C’est vrai pour les loisirs comme pour les engagements en association ou dans d’autres structures. Ainsi, se renseigner en amont du passage à la retraite sur les acteurs proposant des activités autour de votre lieu de vie à la retraite semble très judicieux.

Souvent la première source d’information peut venir de vos proches par le bouche-à-oreille. Une amie vous propose une mission bénévole dans l’association dont elle est présidente, votre collègue vous offre de venir dans son groupe de marche nordique, votre conjoint vous dégote un super plan pour apprendre à sculpter. C’est une ressource riche qu’il faut exploiter ! Cela permettra de partager des moments avec des proches tout en restant actif. Parlez-en autour de vous, vous verrez les proches sont très souvent enclins à donner leurs avis et vous aider dans votre quête des activités idéales.

Dans un second temps, renseignez-vous auprès de structures qui concentrent les contacts et proposent des activités et missions. Qu’elles soient publiques (mairies, CLIC, maison de quartier…), associatives (maison des associations, France Bénévolat, UTL, Accueil des villes Françaises, …) ou privées (Benevolt, Neosilver…), ces structures sont nombreuses et vous permettront de trouver des activités et engagements auxquels vous n’auriez peut-être pas pensé ! Des communautés existent également sur les réseaux sociaux ou des sites internet privés (OVS, Yepngo ….), où ce sont les membres qui proposent des activités à partager.

Gardez le contrôle

Faire des choix conduit parfois à faire des erreurs. Le tout est de savoir s’en rendre compte rapidement pour éviter d’en pâtir. Il peut arriver de s’engager dans une association dont l’action vous tient à cœur mais où l’ambiance ne vous convient pas. Votre système de valeur est dans ce cas soumis à rude épreuve, tiraillé entre votre volonté d’engagement et la recherche d’une certaine convivialité dans cet engagement. Cela peut induire sur le long terme des déceptions voire un mal-être. Les personnes craignant de voir leur emploi du temps vide à la retraite, pourront avoir tendance à s’engager sans être attentif au fond de l’activité. C’est le risque de « l’engagement pour l’engagement ».  En gardant à l’esprit que tout engagement n’est pas définitif et en interrogeant régulièrement le sens et le plaisir que vous y trouvez, vous pourrez ainsi garder le contrôle sur vos activités quotidiennes.

Garder le contrôle c’est aussi apprendre à dire « Non ». Si cela semble inné pour certains ou certaines d’entre nous, cela n’est pas le cas pour tout le monde. Le passage à la retraite est un moment de la vie où les sollicitations peuvent être importantes. Car aux yeux des autres, la plupart du temps inconsciemment, vous avez beaucoup de temps libre. Ces sollicitations viendront de vos proches, amis, famille, voisins, anciens collègues… Prenez le temps d’évaluer leurs propositions pour identifier les activités qui vous plairont réellement. Il est toujours possible de tester avant de s’engager sur le long terme !

Enfin, veillez à préserver un certain équilibre dans votre vie. Conservez des temps pour vous, des temps pour les autres et des temps avec les autres. Variez les engagements entre loisirs et activité productives (bénévolat, mandat…). Préservez votre santé grâce à des bon temps de sommeil, d’activité physique et à travers une alimentation saine !

Partir à la retraite implique de s’ouvrir à une nouvelle organisation de vie. Que vous l’attendiez impatiemment ou au contraire que vous ne soyez pas pressé d’y être, vous serez toujours confronté à ce remaniement du quotidien. En prenant conscience des choix que vous allez pouvoir faire, en toute liberté, vous pourrez construire un quotidien à la retraite qui vous correspond sur le fond et sur la forme. Penser à cela avant son départ effectif permet déjà d’éviter certaines déconvenues. Dans tous les cas : faites-vous plaisir, engagez-vous et gardez le contrôle !

Bibliographie

Douglas H., Georgiou A., Westbrook J., 2017, « Social participation as an indicator of successful aging: an overview of concepts and their associations with health », Australian Health Review, 41, 455-462, http://dx.doi.org/10.1071/AH16038

Sirven N., Godefroy P., 2009, « Le temps de la retraite est-il improductif ? », Retraite et société, 57, 75-97

Auteurs :

Briac Reneaume

Briac Reneaume

Co-fondateur de Jubiliz

Isabelle Donnio

Isabelle Donnio

Psychologue

À lire également :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez-nous !