pixel

Identifier ses valeurs et ses compétences pour la retraite

13 Jan, 2021
Dans l’optique de la préparation de votre vie à la retraite, vous allez effectuer des choix dans l’organisation de votre quotidien. Le temps libéré de vos obligations professionnelles vous ouvre des possibilités d’engagements et d’activités autres, dans la sphère publique comme dans la sphère privée. Vous allez donc définir ce que vous aimeriez commencer ou continuer à faire mais également ce que vous souhaiteriez arrêter. Un point sur les valeurs qui vous tiennent à cœur, mais aussi sur les compétences que vous souhaitez valoriser ou acquérir, va vous permettre de déterminer vos aspirations à la retraite. Nous allons vous aider à faire le tri et clarifier cela à travers cet article.

Définir les valeurs qui vous sont chères : s’engager dans des activités qui font sens

Bienveillance, Autonomie, Sécurité, Réussite, Tradition…, Tous, en tant qu’être humain, défendons des valeurs qui nous sont propres. Dans une démarche de réflexion sur le quotidien à la retraite, il est important de faire le point sur ces dernières. Les valeurs sont un sujet central en matière de sciences sociales, de psychologie, d’anthropologie et globalement dans toutes les disciplines relatives aux comportements humains. Elles permettent, entre autres utilités, de caractériser les individus et d’expliquer les comportements et les choix de ces derniers en fonction de leurs motivations profondes (Schwartz S.H., 2006).

Au travers de vos activités, vous avez durant toute votre vie fait des choix et réalisé des actions en fonction de critères que vous avez suivis ou définis. Certains de ces critères, plutôt subjectifs, se basent sur les valeurs qui vous tiennent à cœur. L’impact de ces dernières dans vos décisions quotidiennes n’est généralement pas conscient, c’est seulement quand un choix met en tension plusieurs de vos valeurs qu’alors vous en prenez conscience (Schwartz S.H., 2006). Shalom H. Schwartz, psychologue social, a développé une théorie visant à décrire le système des valeurs personnelles des individus grâce au test PVQ (Portrait Values Questionnaire). Il définit six caractéristiques liées aux valeurs (Schwartz S.H., 2006) :

  • Les valeurs sont directement liées à l’affect et se combinent aux sentiments
  • Elles motivent l’action car elles représentent des objectifs désirables
  • Elles sont valables quel que soit le cadre d’application
  • Les valeurs servent d’étalon ou de critères dans les choix ou les évaluations
  • Elles sont classées les unes par rapport aux autres par ordre d’importance
  • L’importance relative entre les valeurs guide l’action

Il est facilement possible de réaliser le test PVQ sur internet gratuitement si vous souhaitez aller plus loin et entamer votre réflexion concernant vos valeurs.

Nous souhaitons ici retenir plusieurs choses concernant l’importance de faire le point sur vos valeurs personnelles :

Les valeurs sont directement liées à l’affect : une action ou un choix en accord avec vos valeurs aura une incidence positive sur votre moral. Il est important de consacrer du temps à des activités et des engagements à la retraite qui ont du sens pour vous et qui répondent à vos valeurs. Ainsi, si vous êtes amenés à être sollicités pour quelque engagement que ce soit à la retraite, au-delà de la mission qui relève plus de l’ « intérêt », pensez également aux valeurs dans lesquelles vous vous retrouverez au sein de ce nouvel engagement.

Les valeurs motivent l’action : si vous poursuivez un objectif en accord avec vos valeurs, vous n’en serez que plus motivé. Privilégier des activités et des engagements en accord avec vos valeurs vous permettra de dynamiser votre quotidien à la retraite. Durant la vie professionnelle, il existe d’autres leviers de motivation dont l’un des plus basiques reste le salaire. La retraite est une période ou l’activité salariée laisse souvent place à du bénévolat et où la pérennisation de l’engagement réside dans la motivation du bénévole sur le long terme.

Les valeurs sont valables quel que soit le cadre d’application : que ce soit au travail ou dans la vie de tous les jours, vous avez le même système de valeurs. Ainsi, dans la définition de vos valeurs personnelles, vous pouvez vous baser sur tous les aspects de la vie pour les identifier. Dans quelles valeurs je me retrouve au travail, en famille, dans mes relations avec les autres, amis ou inconnus ? Les valeurs que je retrouve au travail sont-elles applicables dans mes relations avec mes amis ? Autant de questions qui vous offrent l’occasion de mettre le doigt sur ce à quoi vous tenez vraiment. La définition de ses valeurs est un travail qui demande du temps et de la réflexion mais qui permet une meilleure connaissance de soi. Ce travail de réflexion sur vos expériences d’actifs vous aidera à retranscrire à la retraite les valeurs qui résonnent chez vous.

Les valeurs servent d’étalon ou de critères : elles sont à la base de votre définition de ce qui est bon ou mauvais, ce qui est justifié ou illégitime, ce qui doit être fait ou évité (Schwartz S.H., 2006)… Partant de cette affirmation, vous pouvez plus simplement vous positionner sur les activités et engagements qui font sens pour vous. Si votre ressenti pour quelque chose est négatif ou positif, il est intéressant d’essayer d’en identifier la source.

Les valeurs sont classées les unes par rapport aux autres en fonction de l’importance que vous leur donnez et les actions sont guidées par rapport à l’importance relative entre les valeurs : vous êtes plus ou moins sensibles à chacune des grandes valeurs existantes et c’est cela qui définit votre système de valeur. Vous pouvez, dans la définition de votre quotidien à la retraite, vous baser sur un panel de valeurs que vous aurez identifiées comme importantes pour vous.

Compétences pratiques et comportementales :

Comme nous le rappelions dans un article consacré à l’engagement extra-professionnel, la retraite est une période productive où le retraité va donner de son temps et apporter des compétences dans des activités qui ont une valeur ajoutée pour la société (Sirven N., Godefroy P., 2009). En vous engageant dans votre quotidien auprès de vos proches, dans une association, dans un travail ou au sein d’un parti politique par exemple, vous allez valoriser des compétences acquises au cours de votre vie active.

Il est important de connaître les compétences que vous souhaitez valoriser à la retraite. Vous pourrez ainsi participer à des actions qui vous tiennent à cœur en mettant à leur service votre expérience et vos connaissances. Enfin, l’engagement dans des missions où vos compétences sont valorisées est un facteur personnel d’utilité sociale. Pour des personnes qui craignent la perte d’utilité sociale au moment de la retraite, cela peut avoir un impact positif sur le bien-être.

Le champ des compétences pouvant être valorisées à la retraite est vaste. Il concerne celles acquises dans votre vie professionnelle ainsi que celles acquises dans votre vie privée. Elles ne s’arrêtent pas à vos compétences pratiques (gestion de projet, comptabilité, coaching sportif, cuisine, couture, réparation …) mais concernent également vos compétences comportementales (esprit d’équipe, adaptabilité, créativité, écoute…). En identifiant celles que vous souhaitez mettre en avant à la retraite, vous choisirez plus simplement les engagements auxquels vous désirez participer.

Un outil simple permet de faire un premier point sur vos compétences. Il se base sur la théorie proposée par Guy le Boterf (Le Boterf G., 1995) définissant 6 types de compétences. Pour chacun des types de compétences vous allez tâcher d’identifier celles que vous possédez et celles que vous souhaitez acquérir. Vous pouvez également réfléchir à celles que vous souhaitez valoriser à la retraite. Pour cela, l’aide de personnes extérieures peut vous être utile (famille, amis, collègues). Les 6 types de compétences sont :

  • Savoirs théoriques : toutes les connaissances qui vous permettent de comprendre et d’interpréter les choses qui vous entourent.
  • Savoirs procéduraux : toutes les connaissances qui vous permettent de savoir comment faire les choses.
  • Savoir-faire procéduraux : toutes les compétences qui vous permettent de faire les choses de la bonne manière.
  • Savoir-faire expérientiels : toutes les compétences qui de par votre expérience font que vous faites les choses bien.
  • Savoir-faire sociaux : toutes les compétences du « savoir-être », dans l’interaction avec les autres.
  • Savoir-faire cognitifs : toutes les compétences relatives à votre capacité à analyser, traiter des informations, apprendre de nouvelles choses.

Le temps de la retraite est aussi le temps d’apprendre et de gagner en compétences ! La vie d’actif n’est pas toujours compatible avec l’apprentissage à cause des emplois du temps chargés et d’autres engagements qui ne favorisent pas cela. Il peut être bon de se laisser du temps à la retraite pour apprendre à faire de nouvelles choses. Ces compétences ne sont pas nécessairement à mettre au service de quelqu’un ou quelque chose, mais peuvent être juste un moyen pour vous de réaliser des choses qui vous plaisent voir des rêves laissés de côté.

Apprendre et valoriser des compétences à la retraite :

La période du passage à la retraite est un bon moment pour faire le point sur ses compétences et il est bon de s’y intéresser assez tôt pour pouvoir anticiper certains choix dans les engagements futurs. Voici quelques idées pour vous aider dans ce bilan, certaines à réaliser avant la retraite et d’autres après la retraite.

CPF : Le compte personnel de formation est un portefeuille digital qui va vous permettre de financer des parcours de formation dans un domaine précis. Tout salarié y a droit, et il suffit de créer son compte sur moncompteformation.gouv.fr. Vous y trouverez votre solde à dépenser en formation. Attention, le compte se clôture automatiquement au moment du passage à la retraite, il serait dommage de ne pas en profiter !

Mécénat de compétences : ce  dispositif mis en place par certaines entreprises consiste pour ces dernières à mettre à disposition d’une association ou autre organisation des ressources humaines pour la réalisation d’une mission. C’est un moyen pour l’entreprise de défiscaliser tout en vous permettant de découvrir le monde associatif. Cela peut vous aider à identifier des compétences à valoriser mais aussi des typologies d’engagements qui pourraient vous plaire. Renseignez-vous auprès de votre service RH.

Bénévolat : vous êtes peut-être déjà engagé dans des activités bénévoles en dehors de votre vie professionnelle. Le bénévolat permet de mettre ses compétences au service d’un projet qui vous est cher. S’engager en amont du passage à la retraite dans des missions bénévoles peut vous aider à imaginer quels engagements font sens pour vous.

Etudes à la retraite : il vous est possible à la retraite de reprendre des études et gagner en compétences et en connaissances. Les Universités du Temps Libre proposent par exemple de nombreuses formations non diplômantes sur des sujets très variés et à des prix raisonnables. Vous pouvez également faire le choix des cours particuliers ou des cours à distance.

Travail à la retraite : vous pouvez également choisir de continuer de travailler après la retraite. En tant qu’indépendant par exemple, vous pourrez réaliser des missions ponctuelles pour des entreprises ou des particuliers, en vous laissant la liberté dans votre engagement.

Il existe de nombreux moyens d’acquérir et valoriser ses compétences à la retraite, à vous de faire le choix d’aller dans ce sens ! C’est l’une des composantes à prendre en compte dans la réalisation de votre projet de vie à la retraite.

Tout au long de votre parcours de réflexion sur l’établissement de votre projet de vie à la retraite, vous allez être amenés à réfléchir sur vos aspirations en fonction de ce qui vous caractérise. La connaissance de soi est fondamentale pour prendre des décisions en accord avec votre mode de vie. Les engagements dans la vie privée ou dans la vie publique sont importants pour votre bien-être et votre santé à la retraite, en tant que facteur de lien social, stimulateurs intellectuels, régulateurs de votre temps… C’est en réfléchissant aux valeurs qui vous sont chères et aux compétences que vous souhaitez valoriser et acquérir que vous allez pouvoir dessiner un idéal pour votre quotidien à la retraite avec des engagements qui ont un vrai sens pour vous.

Références bibliographiques :

Schwartz S., 2006, Les valeurs de base de la personne : théorie, mesures et applications, Revue française de sociologie, vol.47(4), p 929-968. https://doi.org/10.3917/rfs.474.0929

Sirven N., Godefroy P., 2009, « Le temps de la retraite est-il improductif ?», Retraite et Société n°57, p 75-97.

Le Boterf G., 1995, De la compétence, essai sur un attracteur étrange, Paris, Editions d’organisations.

Auteurs :

Briac Reneaume

Briac Reneaume

Co-fondateur de Jubiliz

Isabelle Donnio

Isabelle Donnio

Psychologue

À lire également :

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le couple à l’heure de la retraite - Blog - Jubiliz - Conseils et actions - […] puissent différer entre votre partenaire et vous, et dans ce cas, une réflexion autour de vos valeurs communes peut…
  2. Transmettre en fin de carrière - Jubiliz - Donner du sens à la fin de carrière - […] également pour les personnes qui vont reprendre vos missions à l’heure de votre départ ! La définition des compétences est…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez-nous !