pixel

L’engagement extra-professionnel : voir au-delà du monde du travail

1 Déc, 2020
La place du travail dans votre vie est un aspect structurant de votre identité et de votre organisation. L’engagement professionnel, qu’il soit important ou non, a des conséquences sur votre vie. Il en est de même de vos engagements extra-professionnels, quels qu’ils soient, et quel que soit le temps que vous y consacrez. Par engagement extra-professionnel, on parle ici de tous les temps que vous allez accorder dans votre sphère privée ou publique au service d’un collectif, d’un individu ou d’une cause. Cet engagement peut être choisi ou subi en fonction des caractéristiques de votre environnement personnel. Nous allons dans cet article aborder le sujet de l’engagement extra-professionnel avant et après la retraite pour faire ressortir son rôle dans la vie de chacun et l’impact qu’il a sur les individus et la société. On montrera l’intérêt de l’implication à titre personnel comme source de bien-être et de santé à la retraite. Et, finalement, on parlera plus spécifiquement de la période de transition vers la retraite afin de discuter sur les changements d’engagements qui s’y opèrent.

Qu’est-ce que l’engagement ?

L’engagement consiste à donner du temps, de l’énergie et des compétences au service d’autre chose que soi. L’engagement extra-professionnel peut prendre de nombreuses formes, cette liste non-exhaustive peut vous permettre d’identifier dans votre vie les typologies d’investissements qui vous concernent :

Sphère publique :

  • Associatif : En tant que membre actif ou membre dirigeant d’association.
  • Politique : Prise de mandat dans un conseil municipal par exemple.
  • Militant : Engagement pour une cause qui vous est chère.
  • Religieux : Engagement au sein d’une communauté religieuse.
  • Sportif : Licencié, participation à la vie d’un club, supporter.

Sphère privée :

  • Aidant pour famille ou amis : suivi d’un parent dépendant, d’un proche atteint de handicap ou d’un voisin âgé…
  • Garde d’enfants : souvent des petits-enfants ou d’autres enfants…
  • Service pour des proches : surveillance de maison, trajets partagés…

Dans la vie de chacun, les engagements privés et publics entrent en compétition du fait du temps qu’on peut leur accorder. De plus, il est montré qu’il existe un impact du groupe social d’appartenance sur les types d’engagements et sur le fait qu’ils soient choisis ou non. Ainsi des personnes ayant travaillé dans la santé ou le social au service des personnes durant leur carrière auront plutôt tendance à servir la sphère privée en dehors des activités professionnelles (de par leur propre décision ou par les sollicitations de leur entourage). A contrario des personnes ayant pris de la distance avec l’engagement dans la sphère privée du fait d’un travail chronophage par exemple, auront moins de mal à s’engager dans la sphère publique. Un autre critère important est celui des moyens financiers. Une personne ayant plus de moyens va plus facilement faire appel à du service pour gérer les besoins de la sphère privée, et ainsi se libérer du temps pour des engagements qu’elle aura choisi, quand une personne ayant moins de moyens va les gérer elle-même (engagement subi) (Pennec S., 2004).

Dans tous les cas on observe une continuité dans l’engagement avant et après la retraite. Des personnes engagées de longue date avant la retraite, auront une propension plus importante à l’engagement après la retraite (Sirven N., Godefroy P., 2009). Il est clair que la période du passage à la retraite est un marqueur de l’engagement qu’il soit dans la sphère privée ou publique et quel que soit les niveaux d’engagements. C’est une période ou l’individu dispose de temps qu’il peut offrir, et à travers ces engagements il peut trouver d’autres moyens de se réaliser et d’exercer des responsabilités dans la société au-delà du travail (Pennec S., 2004).

Les impacts de l’engagement :

L’engagement dans la sphère publique et dans la sphère privée ont tout d’abord des retombées positives sur votre santé et votre bien-être et encore plus à la retraite. Parmi les bienfaits de l’engagement à la retraite on retrouve : moins de risque de dépression, un meilleur sommeil, un meilleur niveau de santé ressenti, une meilleure qualité de vie ressentie, une meilleure santé physique, des capacités cognitives conservées, moins de baisse de moral (Douglas H., Georgiou A., Westbrook J., 2017)… En effet, les engagements, c’est aussi une manière de sociabiliser, de s’activer, de réfléchir, d’apprendre et de s’épanouir. En participant à des engagements, non seulement vous consolidez votre réseau social mais aussi vous fédérez autour de vous. De cette manière vous renforcez le niveau de confiance des personnes qui vous entourent et cela favorise votre bien-être (Douglas H., Georgiou A., Westbrook J., 2017). Les engagements ont aussi un rôle d’organisation de votre temps. Par-là, ils vont prendre la place que tient le travail dans votre vie et vont jouer le rôle de régulateur que celui-ci peut avoir dans votre organisation antérieure d’actif au travail.

Au-delà de l’impact que peut avoir l’engagement sur votre santé, votre bien-être ou votre organisation, il a aussi un impact sur la société et sur l’économie en général. Il est évident que l’action effectuée dans le cadre d’un engagement personnel est la plupart du temps créatrice de valeur. En effet, si cette action n’avait pas été effectuée par une personne engagée, il aurait fallu payer quelqu’un pour la faire (Sirven N., Godefroy P., 2009). Cette valeur n’est pourtant pas prise en compte dans les bilans d’économie nationale. L’engagement des futurs retraités et retraités a une grande valeur économique quand on connaît les taux de bénévolat au moment du passage à la retraite (proche de 30% – France Bénévolat 2019), et le nombre d’aidants en France entre 50 et 65 ans (près de 3,5 millions – Baromètre BVA APRIL 2018 publié le 27 septembre 2018).

Dans une autre mesure, l’engagement des retraités au sein d’associations ou d’organismes publics, a une influence sur la confiance généralisée qui correspond à la confiance entre les citoyens dans la société. Par ce biais, l’engagement des retraités a aussi une incidence sur l’économie en général car le climat de confiance facilite la performance économique (Sirven N., Godefroy P., 2009).

Mon engagement aujourd’hui et demain :

Comme on l’a vu, l’engagement joue un rôle positif et sur nous et sur notre environnement. Si vous souhaitez davantage vous impliquer dans la vie associative ou celle de votre commune, sachez qu’il est important d’y réfléchir en amont du passage à la retraite. Il n’est jamais trop tard pour s’engager et d’ailleurs le passage à la retraite est souvent une période d’expérimentation de multiples activités avant de ne conserver que celles qui vous plaisent vraiment. Cependant, dans la logique de continuité évoquée précédemment, il sera plus simple de s’engager davantage si vous l’êtes déjà par ailleurs avant la retraite.

Il est nécessaire dans votre phase de réflexion pré-retraite de faire le point sur vos engagements, ce qu’ils vous apportent personnellement, ceux dans lesquels vous souhaiteriez plus vous engager ou au contraire moins vous engager. Vous avez peut-être également certaines obligations concernant votre sphère privée. Grâce à ce point sur votre situation actuelle vous pourrez vous projeter et imaginer dans quelle mesure vos engagements précédents pourront se prolonger après la retraite.

Le passage à la retraite est une période de sollicitations très importante. Ces sollicitations pouvant provenir de la sphère privée mais aussi de la sphère publique. L’avantage d’entamer votre réflexion avant la retraite est d’éviter de subir ces sollicitations sans s’y être préparé. En effet, il sera plus difficile de faire un choix éclairé dans un premier temps si vous n’avez pas commencé à expérimenter l’engagement en amont. Cela vous permettra d’effectuer un premier tri dans l’ensemble des activités qui vous seront proposées. Il est fréquent que, du fait des fortes sollicitations à cette période de la vie, couplées à la recherche d’occupations et de structuration du quotidien, les jeunes retraités se retrouvent engagés au sein d’organismes qui ne correspondent pas à leurs attentes.

Mais aucun engagement volontaire n’est définitif, donc il n’y a pas de risque à tester de nombreuses activités avant de n’en sélectionner que certaines. Enfin, lors de votre passage effectif à la retraite, il est également indispensable de vous accorder un temps pour vous loin de tout engagement qu’il soit professionnel ou extra-professionnel dans le but de profiter d’un temps de repos. Il sera toujours temps de reprendre vos engagements par la suite si vous les avez mis en « sourdines ».

L’engagement extra-professionnel est un facteur de bien-être et de santé avant et après la retraite. Il permet, à la retraite, d’organiser son temps et de s’épanouir au sein de structures de vie publique ou auprès de votre environnement privé. La réflexion en amont de la retraite sur ce sujet va vous permettre de discerner en avance ce que pourrait être votre quotidien à la retraite. Les engagements extérieurs font partie des temps pour vous qui vont valoriser votre identité et vous aider à définir votre rôle de retraité dans la société qui vous entoure. Il est donc important de vous questionner sur vos attentes et vos ambitions concernant l’engagement pour entamer votre transition vers la retraite de la meilleure manière qui soit. Et vous, êtes-vous prêt à vous engager ?

Références bibliographiques :
Douglas H., Georgiou A., Westbrook J., 2017, « Social participation as an indicator of successful aging: an overview of concepts and their associations with health », Australian Health Review n°41, p 455-462.

Pennec S., 2004, « Les tensions entre engagements privés et engagements collectifs, des variations au cours du temps selon le genre et les groupes sociaux », Lien social et Politiques n°51, p 97-107.

Sirven N., Godefroy P., 2009, « Le temps de la retraite est-il improductif ?», Retraite et Société n°57, p 75-97.

Auteurs :

Briac Reneaume

Briac Reneaume

Co-fondateur de Jubiliz

Isabelle Donnio

Isabelle Donnio

Psychologue

À lire également :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez-nous !