alt =""

Le DIY est-il l’allié du bien-être ?

16 Nov, 2021

Aujourd’hui connu comme une solution économique et écologique, le DIY serait-il bon pour le moral ? On peut s’interroger sur les effets bénéfiques du DIY. Bénéfices psychologiques, sociaux, cognitifs pour les seniors ? Les arts créatifs pourraient-ils contribuer à l’épanouissement et à la stimulation cognitive des futurs retraités lors de leur passage à la retraite ?

Qu’est-ce que le DIY ?

Le DIY est l’acronyme anglophone de « Do It Yourself ». Ce terme peut être traduit en français par « Faites le vous-même ». Cette pratique se caractérise par la création d’un produit par ses propres moyens plutôt que de l’acheter en commerce.

D’origine américaine, aujourd’hui nous pouvons dire de cette tendance qu’elle est mondiale. Pour preuve, en 2020 en France, 96% des français disaient avoir eu recours au DIY. 

Plus concrètement, le DIY peut se caractériser par la fabrication de ses propres soins du visage, de sa décoration d’intérieur ou encore de certains de ses meubles. À noter, le « faire soi-même » est une solution applicable dans n’importe quel domaine.

Le DIY, une solution économique et écologique  

Le DIY est une solution qui regorge de bénéfices tantôt économiques et écologiques, tantôt sociaux et cognitifs

Cette tendance se présente comme une véritable alternative à la société de consommation. En effet, le fait d’avoir recours à la débrouillardise permet d’obtenir un produit à moindre coût en n’achetant que les matériaux bruts tels que du plastique, du tissus, du bois, des huiles, des produits alimentaires brutes… De plus, cette solution s’appuie fréquemment sur la récupération et la remise en fonction d’un objet déjà détenu par le concepteur. En réutilisant des objets et en leur donnant une seconde vie, ce dernier agit de manière éco-responsable. Pour aller plus loin, nous pouvons dire que l’utilisation du Do-It-Yourself contribue à l’émergence de l’économie collaborative.

Au-delà de l’aspect économique, cette solution permet aux adeptes de se développer personnellement par le biais de l’obtention de nouvelles compétences (intellectuelles, manuelles, sociales, cognitives). 

Quels sont les bienfaits psychologiques des travaux manuels ? 

“C’est par le bien-faire que se crée le bien-être.” Proverbe chinois

Des bienfaits psychologiques 

Véritablement, le DIY aurait des bienfaits psychologiques ! Il est vrai qu’il est très gratifiant de créer son propre produit, correspondant à ses goûts et à ses envies. Il est d’autant plus plaisant d’en offrir le fruit à un membre de son entourage. 

En outre, les travaux manuels permettent le divertissement du producteur stimulant par ce biais sa créativité tout en lui procurant relaxation et amusement. Tout en concevant, il s’échappe de sa réalité le temps d’une création. En témoigne le discours du sociologue Ronan Chastellier, selon qui « l’activité forme et transforme celui qui l’accomplit, où l’amour de la matière permet de ralentir le rythme dans un monde trop industriel et qui, d’une certaine manière, réhabilite un regard sensible sur les choses ».

Se dégage de cette création, un sentiment de fierté, d’autonomie et d’accomplissement personnel grâce à la réalisation par ses mains de son « oeuvre ».

DIY et séniors
Le DIY : la peinture

Le DIY, créateur de liens sociaux 

Les loisirs créatifs sont également synonymes de convivialité. Effectivement, s’ils peuvent se pratiquer seul, ils peuvent aussi s’effectuer en famille, entre amis ou au sein d’associations. Ceux-ci deviennent alors des occasions de se créer des souvenirs ou encore de faire des rencontres.

En dehors des liens qui se créent, les ateliers sont des moments de partage permettant à tout un chacun de faire part de ses connaissances et savoir-faire. Ce moment initialement de divertissement peut concéder à la découverte de savoir-faire, de savoir-être ou de valeurs leur permettant par exemple de se réinventer au moment de la retraite.

Concernant les associations, il en existe de multiples en France.

Stimulations cognitives et arts créatifs

Tout comme la danse ou le chant, le DIY est bénéfique pour la stimulation cognitive notamment pour les seniors. 

En effet, il a été démontré par la psychologue Andrea Soubelet, en 2009, que les personnes créatives avaient tendance à être plus motivées et stimulées cognitivement. Nous pouvons alors en déduire que le DIY peut avoir un effet positif sur l’aspect cognitif. Plus précisément sur la mémoire de travail, le raisonnement, le vocabulaire et la vitesse de traitement.

Pour en revenir à l’aspect collectif de la pratique des arts créatifs, ils permettraient aux créateurs d’exacerber leur créativité et par ricochet leur stimulation cognitive. Cette stimulation serait d’autant plus constante grâce aux ateliers collectifs du fait des interactions menées avec le groupe, nécessitant une réflexion et une recherche de solutions aux problèmes par le créatif. 

Cette étude tend à démontrer que le DIY conduit, du fait de sa fonction stimulatrice, au ralentissement du déclin cognitif de façon favorable des adeptes du DIY. 

Par ailleurs, il est important de souligner que la stimulation par la créativité est une stimulation « complète » car elle relève de plusieurs facteurs : conatifs, cognitifs, émotionnels, environnementaux

Les loisirs créatifs tel que le DIY ont des bienfaits incontestables sur la stimulation cognitive des partisans du faire soi-même. 

Où se former aux loisirs créatifs ?

Pour vous épauler dans vos créations différents moyens d’apprentissage existent. 

Comme nous avons pu le dire précédemment, des associations organisent des séances de DIY. Cependant bien d’autres organisations proposent ce type d’ateliers.

Tout d’abord, de nombreux magasins proposent des ateliers collectifs.

Dans la sphère du bricolage, l’enseigne Leroy Merlin propose un programme d’ateliers DIY en magasin. L’objectif de ces derniers est d’apprendre les bases du bricolage tel que rénover un meuble, à peindre, etc.

Dans la sphère du textile, Kiabi a mis en place le même type de programme. Ainsi, les intéressés peuvent obtenir les bases de la couture. 

Pour les individus préférant apprendre de manière individuelle, il est possible de se former au DIY par le biais d’internet. En effet, il existe de nombreux tutoriels vidéos permettant d’apprendre à fabriquer ses produits, et ce, à son rythme. Nous pouvons également retrouver des guides d’apprentissage sous forme d’articles ou d’infographies au sein de blogs Internet. Par exemple, voici un tutoriel de soin de cheveux disponible sur le blog de Peau Neuve.

Enfin, avec l’essor des réseaux sociaux s’est développé tout un panel de tutoriels. Il est aujourd’hui possible de se former par le biais de courtes vidéos via Youtube, Pinterest ou encore Instagram

Dans un contexte de départ à la retraite, le DIY peut être un allié de taille. En effet, ce dernier permet de conserver et de créer des liens sociaux, favorisant ainsi une nouvelle dynamique de vie. Par ailleurs, c’est l’occasion pour les futurs retraités de transmettre leurs savoir-faire et savoir-être auprès de nouvelles connaissances permettant aux seniors d’avoir la sensation d’être utile. Par ce biais, ils se créent une nouvelle place et détiennent un nouveau rôle au sein de la société. Au-delà de l’aspect purement sociétal, ces ateliers créatifs permettent un réel enrichissement intellectuel et manuel des adeptes, contribuant ainsi à leur stimulation et au maintien de leur fonction cognitive. Lors du passage à la retraite, le DIY est alors un véritable allié du bien-être.

Références bibliographiques :

  • Mémoire de recherche  » Etudes des différences cognitives liées à l’âge en fonction du niveau de l’habileté créative des personnes ». Rédigé par Anne-France HURET sous la direction du Docteur Andréa SOUBELET.
  • Psychologue française, Volume 66, Issue 2, Juin 2021, Page 173-186

Auteur :

Marjorie Delepine

Marjorie Delepine

Manager de projet (Jubiliz)

À lire également :

Les conseils des retraités

Les conseils des retraités

Comment préparer sa transition retraite ? Comment appréhendez cette ce passage à la retraite ? Venez découvrir la réponse des retraités.

lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rejoignez-nous !

alt=""