Et si on allait au cinéma ?

6 Août, 2021

Les cinémas ont ouvert à nouveau, et il est (enfin) possible d’aller voir des films sur grands écrans. S’il ne faut pas abuser du cinéma, se rendre dans les salles sombres a de nombreux bénéfices ! Alors pourquoi ne pas se programmer quelques séances cinémas pendant votre retraite ? Jubiliz vous présente quelques avantages du 7e art.

Faisons nous plaisir

C’est la première des choses. Si on y va en traînant des pieds, autant rester chez soi avec un bon bouquin. Que vous soyez plutôt cinéma d’art et d’essai, blockbusters américains ou comédies bien françaises, il y en a pour tous les goûts ! Jetez un œil aux cinémas proches de chez vous pour voir la programmation et choisir le film qui vous fera plaisir. Certains cinémas proposent même des rediffusions de grands classiques, une aubaine pour revoir ses films favoris dans les meilleures conditions.

Une bonne coupure dans la réalité

Le cinéma a de gros avantages sur les films à la télévision ou sur son ordinateur. En effet, lorsque l’on se rend au cinéma, une réelle coupure se fait : plus d’accès à internet ou aux réseaux sociaux, audio à 360°, écran prenant tout notre champ de vision… Notre esprit est totalement concentré sur le film que l’on regarde, nous permettant d’entièrement nous extraire de notre quotidien. Le fait de « couper » avec le monde, même le temps d’un film, est reconnu comme un réel bienfait dans la vie de tous les jours*. En s’évadant, nous réduisons notre stress et pouvons même changer d’humeur.

Le cinéma est aussi euphorisant par différents moyens. Les films en eux-mêmes nous permettent de ressentir de nombreuses émotions (et de les partager avec ses voisins) mais c’est en particulier l’attente qui nous est favorable. En effet, la démarche de réserver une place pour une séance fixe et de l’attendre tout au long de la journée augmente la satisfaction de voir le film. Cette frustration fera augmenter votre niveau de dopamine au moment du début de la séance.

S'échapper de la réalité grâce au cinéma

Se cultiver et faire marcher son cerveau

Aller voir un film, c’est également faire marcher son cerveau ! Comme vu dans le paragraphe précédent, notre cerveau est concentré à 100% sur le film. Cela nous amène à nous concentrer sur une tâche unique alors que nous sommes aujourd’hui habitués au « multitasking » et aux multiples sollicitations. C’est aussi un exercice cérébral important en suivant les personnages, les intrigues et les différentes péripéties. A noter que certains films (en particulier les films d’actions et d’épouvantes) peuvent amener un « stress » bénéfique et vous faire brûler des calories !

Aller au cinéma, c’est aussi se cultiver de différentes manières. Nous sommes ainsi transportés dans le temps grâce à des films historiques et pouvons découvrir une nouvelle époque. C’est aussi le moyen de comprendre de nouvelles cultures ou encore d’explorer la vie de personnages réels et de situations historiques. Dans d’autres cas, les films nous transportent et poussent notre imagination, nous font rire ou même pleurer.

Enfin, les thèmes abordés par les films nous amènent à réfléchir sur de nombreux sujets. Ils facilitent une mise en perspective de notre vie actuelle face à un monde plus compliqué dans certains films. Ils peuvent aborder des sujets auxquels nous serons confrontés dans la vie : la maladie, la fin de vie, les changements. Des sujets parfois durs mais qui nous amènent à nous confronter à la réalité et méditer dessus.

Une occasion de voir du monde

Le cinéma peut également apporter un lien social. C’est une occasion de se retrouver entre amis, collègues ou en famille. C’est aussi un moyen d’échange et de partage intergénérationnel, notamment lorsque l’on amène nos petits-enfants voir un film. L’occasion d’un film s’enchaine régulièrement sur un dîner, un verre ou un moment avec les personnes qui sont venues regarder le film ensemble.

L’aspect social ne se résume pas au regroupement des personnes au moment du film. Le fait d’avoir vu un film amène de nombreux sujets de discussions par la suite et dans d’autres contextes. Le visionnage vous amènera à rebondir dans des discussions ou trouver des points communs avec d’autres personnes. Une sorte d’effet de sociabilité à retardement !

Le 7e art nous apporte de nombreux bénéfices, bien qu’il faille comme de nombreuses choses le consommer avec modération. Il nous apporte une pause dans notre quotidien, nous permet de nous regrouper et de faire marcher notre cerveau. Une thérapie grâce au cinéma, la filmothérapie, a d’ailleurs vu le jour pour réduire le stress et faciliter le rétablissement.

Références bibliographiques :

Devlin J. and al., 2019, « Getting lost in a movie»

La filmothérapie : les bienfaits de la fabrique des rêves

Le cinéma, un hobby bénéfique

Le cinéma peut-il avoir des effets thérapeutiques ?

Auteur :

Aymeric de Trogoff

Aymeric de Trogoff

Co-fondateur de Jubiliz

À lire également :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez-nous !

alt=""