pixel

L’activité physique un des piliers du bien-être

3 Déc, 2020

Ca y est la retraite approche (ou est déjà là) ! Enfin tout le temps pour faire ce qui nous plaît et s’adonner à nos activités favorites ! Et même si nous sommes bien dans notre canapé, il est plus qu’indispensable d’en sortir pour pratiquer une activité physique régulière avec des impacts positifs sur de nombreux aspects insoupçonnés.

Les recommandations minimum d’activité physique

Le travail permet à nombre de personnes de pratiquer une activité physique régulière sans même s’en rendre compte : déplacement pour aller à son lieu de travail, efforts physiques au travail, visites ou déplacements réguliers … Et il est nécessaire de préserver ce temps d’activité physique, intense et/ou modéré, après son passage à la retraite. Il est aujourd’hui recommandé d’atteindre les 300 minutes (soit 5h) d’activité physique modérée par semaine ou moitié moins d’activité physique intense ! Dans l’idéal, il faudrait avoir une activité physique 5 jours par semaine a minima pour une durée de 30 minutes ou plus. S’il est important de prendre ses capacités physiques en compte avant de commencer un nouveau sport (nous vous déconseillons vivement le kick-boxing), la majorité des sports peut être pratiquée, même pour les novices !

Pour bien comptabiliser ses heures d’effort, deux points sont à regarder. Tout d’abord si l’effort physique a duré plus de 10 minutes : en effet, un effort de moins de 10 minutes n’est pas assez efficace sur le corps pour être pris en compte. Le second point est l’intensité de l’activité physique : modérée ou intense. Les activités physiques intenses  sont celles qui demandent un effort important, raccourcissent le souffle et accélèrent considérablement la fréquence cardiaque. En pratique, cela représente une grande partie des sports : vélo, gym ou encore les sports collectifs. Au contraire, l’activité physique modérée (activité qui demande un effort moyen et accélère sensiblement la fréquence cardiaque) regroupe de nombreuses activités que vous soupçonnez moins : le bricolage, le jardinage, la marche, les travaux ménagers ou encore les jeux avec vos petits-enfants !

Visuel d'une activité physique à la retraite

Une activité régulière pour être bien dans son corps … 

Les effets positifs de l’activité physique régulière sont très nombreux et ne sont plus à démontrer ! La sédentarité provoque une diminution de la densité osseuse et de la masse musculaire, l’affaiblissement du cœur et des poumons, évitées grâce à des efforts physiques réguliers ! De même, avoir une activité favorise l’équilibre, la souplesse, l’endurance et la force musculaire, compétences indispensables pour les tâches de la vie quotidienne. En suivant ces recommandations, ce sont les risques de déclarer tout un panel de maladies qui diminuent : ostéoporose, hypertension, dépression, arthrite, diabète, maladies cardiovasculaires, cancers ou encore angoisse. Enfin, terminons tout de même sur une bonne note, la pratique d’activités physiques permet l’amélioration de l’humeur mais également du sommeil !

… mais pas seulement !

L’activité physique régulière a beaucoup de bénéfices bien au-delà de la santé ! Comme expliqué précédemment, cela favorise le sommeil et réduit les sauts d’humeur. En outre, se dépenser chaque semaine améliore les capacités fonctionnelles et cognitives. Et c’est particulièrement vrai pour l’attention ainsi que la mémoire : bien dans son corps, bien dans sa tête. Faire du sport, ou une activité physique modérée, a aussi un aspect social important : il ne faut pas hésiter à s’inscrire à des sports collectifs ou à des groupes de sports. En alliant l’utile à l’agréable, il est alors possible de faire de nouvelles rencontres et de s’ouvrir socialement tout en prenant soin de son corps ! De nombreux organismes et associations sportives proposent des séances collectives, certaines payantes et d’autres gratuites pour permettre à chacun de pratiquer une activité physique pour tous les niveaux.

Sport : une activité physique soutenue

De l’activité physique adaptée à tous les niveaux !

Continuer ou reprendre le sport, c’est bien mais par où commencer ? Chacun à ses habitudes, ses contraintes et ses états de forme ! Il faut écouter son corps pour savoir où l’on en est pour ne pas recommencer brutalement et se faire mal ou se démotiver. Pour ceux pratiquant déjà une activité physique avant le passage à la retraite, il faut continuer sur la même cadence ! Puis on peut augmenter tranquillement les séances si l’on a envie. Pour ceux qui n’ont pas fait de sport depuis longtemps, l’idéal est de recommencer crescendo. Il est bien de commencer avant le passage à la retraite, avec des activités plus douces pour se remettre tranquillement en forme. Enfin, pour les moins sportifs, nous avons vu que l’activité physique ne se résumait pas au sport ! Bricolage, jardinage, promenades … Beaucoup de loisirs permettent d’entretenir son corps sans pour autant pratiquer un sport particulier.

Le passage à la retraite est le moment idéal pour persévérer dans ses activités physiques et loisirs favoris ou d’en commencer de nouveaux ! S’il faut prendre en compte son corps et ses capacités physiques, en particulier si l’on recommence un nouveau sport, les bénéfices d’une activité physique régulière (au moins 30 minutes cinq fois par semaine pour un total de 5h d’activité modérée on 2h30 d’activité intense) vont au delà de la santé du corps ! Dans ce moment de transition, l’activité physique n’est cependant pas le seul pilier à prendre en compte : une nutrition saine, des loisirs divers et une réflexion sur son projet de retraite complètent les 4 piliers indispensables à un départ serein à la retraite. Alors, prêts à s’y mettre ?

Auteur :

Aymeric de Trogoff

Aymeric de Trogoff

Co-fondateur de Jubiliz

À lire également :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez-nous !