alt =""

Les conseils des retraités

29 Mar, 2022

La transition retraite est un passage pivot de la vie, qu’il faut anticiper. Cependant, encore faut-il savoir comment l’appréhender et s’y préparer. Pour vous aider à vous projeter, nous avons demandé à des retraités, investis dans le développement de Jubiliz, de décrire leurs expériences du passage à la retraite. Chaque parcours de vie est unique, ces témoignages visent à vous questionner et/ou à vous inspirer dans la construction de votre propre transition. Par le biais de cet article, Jean-Luc, pré-retraité, vous propose sa vision et ses conseils pour réussir au mieux votre transition retraite.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Jean-Luc Moreau, j’ai toujours travaillé dans le secteur bancaire et depuis 2018, je suis en pré-retraite. 

Comment avez-vous appréhendé ce passage à la retraite en amont ?

Grâce à différents contacts et collèges, j’avais eu l’occasion de parler du passage à la retraite. J’avais pu constater que ceux qui le vivaient au mieux l’avaient préparé en amont. Pour certains, la préparation se faisait 1 à 2 ans à l’avance pour d’autres seulement 6 mois avant leur départ. 

J’avais également remarqué que certains nouveaux retraités étaient quelque peu déprimé, désoeuvré et s’ennuyaient une fois arrivé à la retraite. 

C’est pourquoi dès que j’ai su que j’allais partir à la retraite, je me suis inscrit à l’OPAR, une association destinée aux seniors proposant des animations et des formations. En parallèle, je continuais d’œuvrer bénévolement auprès de nombreuses associations. J’étais notamment engagé auprès de deux cinémas, trésorier d’un jardin familial et Vice-président d’un club de yoga, cela va faire maintenant 20 ans. 

Quel a été votre parcours de transition retraite ?

Mon parcours s’est bien passé. J’ai pu laisser de côté mes activités professionnelles pour ne faire que des activités qui me plaisaient. Je me suis naturellement dirigé vers le milieu associatif, dans lequel j’œuvrais d’ores et déjà. 

De plus, j’ai eu l’opportunité de partir plus tôt à la retraite grâce à la mise en place d’une retraite progressive sur une période de 4 ans. Ce qui m’a permis de m’investir  d’autant  plus dans le milieu associatif. J’ai également profité de cette transition retraite pour me former, à l’anglais, à la communication non-violente, à la psychologie positive,…

Au niveau local, j’ai mis à contribution, par le biais du centre social de la commune, mes connaissances pour aider les jeunes dans leur devoir. 

Je dirais que j’occupe mon temps en faisant des choses qui font sens pour moi et qui me permettent de conserver des interactions sociales. Ces activités me permettent de me sentir bien et d’être en harmonie avec les autres. 

Comment avez-vous appréhendé ce passage à la retraite lorsque vous y avez été confronté ?

Pour le moment, techniquement, je suis toujours en retraite progressive. Même si cela ne change en rien mon quotidien car je ne vais plus au travail. Finalement, pour moi, la pré-retraite c’est déjà la retraite. 

Je pourrais continuer de travailler mais ce n’est pas ma volonté, je préfère donner de mon temps en milieu associatif. 

Comment avez-vous réussi à vous projeter à la retraite en fin de carrière ? 

Ayant toujours eu des responsabilités au niveau associatif, c’était pour moi une évidence de m’y retrouver  et de m’y investir lorsque j’ai eu plus de temps pour moi. Personnellement, je trouve qu’au niveau humain, social et relationnel, c’est un moyen extraordinaire pour faire de nouvelles rencontres avec des personnes qui ont notamment une vision et des valeurs similaires. 

Grâce à ces engagements et à ces interactions, j’ai réussi à me projeter et à construire un projet personnel qui faisait écho à mes envies et mes valeurs. La preuve en est, je ne m’ennuie pas. Finalement, je n’ai eu pour bâtir ce projet de retraite, qu’à me centrer sur les activités qui me donnaient envie mais pour lesquels je n’avais pas beaucoup de temps à accorder. 

Si vous deviez « refaire » votre transition retraite, comment vous y prépareriez-vous ?

Il n’existe pas de solution miracle pour se préparer à la transition retraite. Ce qu’il faut, à mon avis, c’est sortir, aller vers les autres et s’entourer socialement autant de ses amis que de sa famille.

Il y a plusieurs piliers à détenir pour préparer sa retraite. La sphère sociale a notamment toute sa place dans cette préparation. Et puis surtout il faut trouver des activités pour s’occuper. Pour se faire, on peut accorder du temps à ses amis, à sa famille, à sa commune et/ ou au milieu associatif si tel est notre souhait. 

Retraités et vie de famille

Du fait de votre parcours, que conseillerez-vous aux futurs retraités ?

Mon conseil pour arriver sereinement à la retraite serait de s’y préparer en amont. Il faut aussi marquer son départ pour prendre conscience de ce changement de rythme et de vie. Cela permet de se préparer psychologiquement à la suite.  

C’est aussi le moment idéal pour tisser de nouveaux liens. Cela peut se faire notamment grâce à des activités telles que le jardinage, le sport, les sorties etc. 

Les 3 mots-clés d’une transition retraite réussie 

Pour moi les 3 mots-clés d’une transition retraite réussie, c’est :

Je pense qu’il faut chercher en son âme, en son for intérieur, ce qui pourrait nous permettre de s’épanouir. Il faut trouver son idéal, sa raison de vivre, sa raison d’être. C’est aussi ça la retraite, faire des activités qu’on a mis de côté par manque de temps. 

En quoi, selon vous, Jubiliz peut permettre une transition retraite plus sereine pour les futurs retraités ? 

Tout d’abord, le seul fait de s’intéresser à la transition et de pouvoir proposer quelque chose aux personnes qui vont partir à la retraite, ça ne peut être que profitable pour les futurs retraités. 

Le fait d’en parler et de se projeter à la retraite, ne serait-ce qu’avant que la date n’arrive, c’est déjà commencer le travail de futur retraité. Plus particulièrement, de se poser la question de ce que sera son quotidien à la retraite est très important. 

Il est important d’aborder cette question parce qu’il y a de plus en plus de personnes qui partent à la retraite sans l’avoir préparé et qui par conséquent s’ennuient et ne sont pas bien une fois arrivé à cette étape de leur vie. Je pense, que certains pourraient notamment être boostés grâce à ces conversations collectives. 

Jubiliz a, à mon avis, un rôle social très important ! 

Un mot de fin pour les futurs retraités ? 

« Chaque coup de colère est un coup de vieux, chaque sourire est un coup de jeune » Proverbe Chinois. 

Soyez serein, heureux et positif. Il faut s’épanouir et être heureux une fois à la retraite, surtout après avoir eu une vie de labeur.

Auteur :

Marjorie Delepine

Marjorie Delepine

Manager de projet (Jubiliz)

À lire également :

À l’air des voyages 

À l’air des voyages 

Pourquoi faire des voyages ? Quels sont vos avantages en tant que senior ? Partir à l’étranger, en France, en solo, en duo ou en groupe ?

lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rejoignez-nous !

alt=""