alt =""

La visualisation mentale et le bien-être physique 

30 Mai, 2022

En quoi la visualisation mentale permet-elle le bien-être de ses adeptes ? Souvent utilisée par les sportifs de haut niveau, elle permettrait une meilleure exécution des mouvements techniques. Cependant, ne peut-elle pas également contribuer au bien-être psychologique et cognitif ? C’est ce que nous allons découvrir dans cet article. 

En quoi consiste la visualisation mentale ?

La visualisation mentale, aussi nommée imagerie, est une technique utilisée dans plusieurs contextes. Elle peut notamment être utilisée pour ses attributs thérapeutiques. Permettant de se préparer mentalement et de s’apaiser, elle contribue autant à la découverte de soi, à la stimulation créative qu’à la performance physique et sportive.

Souvent utilisée par les sportifs de haut niveau, elle permet à son adepte de se concentrer, de garder le contrôle mais également d’anticiper des gestes physiques techniques et/ou de planifier sa stratégie.  

Selon Franck Rigole, psychologue du sport, on peut définir l’imagerie comme « la capacité mentale à créer « dans sa tête » une image; c’est la capacité de se représenter une situation en interne ou en externe ».

En clair, il s’agit pour l’individu la pratiquant de simuler une situation mais mentalement pour mieux l’affronter une fois revenue dans la réalité. Toutefois, il est important de préciser que la visualisation peut être travaillée autant volontairement que de façon inconsciente. 

Utilisant l’intégralité de nos sens et de nos émotions, cette pratique peut avoir des effets physiologiques similaires à des expériences réelles. 

Visualisation mentale, préparation mentale
Visualisation mentale

La visualisation mentale comme outil de performance sportive

« Avant chaque frappe, je vais dans la caméra qui se trouve dans ma tête… Cette caméra personnelle est une clé pour ma concentration et mon approche positive de chaque coup. »

Tiger Woods 

Au niveau sportif, la visualisation permet l’amélioration de la performance grâce à l’exécution mentale des mouvements, l’observation des potentielles situations et de ses réactions et la simulation de l’action.

Au-delà de l’aspect physique, cette technique de développement personnel favorise le développement de confiance en soi, nécessaire pour atteindre des objectifs de performance. En outre, elle permettrait la gestion de ses émotions, souvent très variables et intenses dans la pratique du sport à haut niveau. Elle contribuerait également au maintien de la motivation sur le long terme.  

Les sportifs l’utilisent de deux façons :

  • En orientant la démarche vers le futur : dans ce cas, il va tenter d’anticiper les coups de son adversaire pour y attribuer un comportement adapté. L’objectif est donc d’anticiper un large panel de situations sportives pour mieux performer. 
  • En orientant la démarche vers le passé : travaillant cette fois-ci une expérience déjà vécue, soit positive pour percevoir ses atouts, soit négative pour améliorer ses résultats lors de son prochain match.

À savoir 95% des athlètes de haut niveau disent utiliser cette méthode. C’est notamment le cas de Pour Tiger Woods et Jason Day. Elle leur aurait notamment permis de gagner en créativité, en efficacité mais surtout en connaissance d’eux même.

Comment fonctionne le processus de visualisation ? 

Tout comme lorsque vous étiez enfants, le mimétisme permet au cerveau de reproduire ce qu’il a vu ou intellectualisé. Ainsi en fonction de l’intensité de l’entraînement mental, cette dernière a plus ou moins une forte incidence sur l’entraînement physique. En effet, le cerveau ne différencie pas le travail fourni dans la réalité de l’imaginaire.

Cependant, il est important de préciser que les représentations mentales doivent être très ressemblantes à la réalité. Cela est d’autant plus important si vous souhaitez anticiper la réalisation d’une activité physique ou intellectuelle qui vous paraît difficile ou génère en vous des émotions perturbantes.

Le mécanisme est le suivant, vous devez imaginer tous les éléments composants l’activité ou le sujet de vos peurs. Imaginez l’atmosphère, le lieu, les moindres détails et étapes de cet événement. Désormais, visualisez-vous en train de surmonter chacune de ces étapes. 

Cet entraînement permet le conditionnement de l’organisme, permettant potentiellement la reproduction exacte du scénario imaginé mentalement. Cela faciliterait le passage à l’action à l’instant T.

C’est pourquoi, nous vous conseillons de répéter cette « séquence » autant de fois que vous en ressentez le besoin. L’objectif est d’être à l’aise mentalement à passer le cap de l’appréhension. 

Préparation physique et sportive
Préparation physique et sportive

Quels sont ses bienfaits sur le corps humain ?

La visualisation aura un effet bénéfique sur le stress et l’anxiété permettant de ce fait une amélioration du bien-être global du pratiquant.

Par ailleurs, elle pourrait jouer un rôle dans la disparition des problèmes de santé liés au stress de l’individu ou aggravé par celui-ci. Selon une étude menée, elle contribuerait à l’amoindrissement de l’hypertension, à lutter contre l’insomnie ou encore l’arthrite.

De plus, l’imagerie favorise l’amélioration des fonctions motrices. Des entraînements dit « virtuels » permettraient de faciliter l’apprentissage de mobilités complexes ou de technicités délicates auprès d’individus ayant des difficultés physiques ou mentales. 

De ce fait, elle détient un rôle important dans le développement et le maintien de nos fonctions cognitives. Elle interviendrait notamment dans la rapidité de l’apprentissage et contribuerait à la mémorisation d’un parcours, d’une action, d’un mouvement, etc. En utilisant comme pilier central, nos 5 sens. 

Enfin, il n’existe aucune contre-indication concernant la pratique de l’imagerie. Cet exercice nécessite seulement de lâcher prise et d’être en capacité d’imaginer la « scène ». 

Des petites astuces pour les moins visuels, n’hésitez pas à porter vos équipements de sport ou des éléments que vous pourriez avoir lors de l’événement en question. Cela vous aidera à vous projeter et par conséquent à ressentir les sensations physiques au travers votre imagination. De quoi préparer votre organisme à la réalité du terrain. 

Imagerie et transition retraite, outil d’anticipation ? 

Dans le cadre du passage à la retraite, la visualisation permettrait d’anticiper son quotidien à la retraite permettant un meilleur épanouissement à court mais surtout à long terme. 

Dans une démarche de visualisation négative, il permettrait de déceler les potentielles problématiques que vous pourriez rencontrer. En particulier, les moments d’ennui et de lassitude. Mais également les difficultés mentales, physiques et ou nutritives que vous pourriez rencontrer.

À contrario dans une démarche de visualisation positive. Cet exercice vous donnera les clés de votre épanouissement personnel à la retraite. Vous montrant la voie et les activités physiques, intellectuelles, sociales ou encore d’engagements que vous souhaiteriez adopter au quotidien. 

Quelle que soit la technique que vous utiliserez, son objectif est de vous aider à construire votre projet retraite.

De quoi anticiper et vivre plus sereinement votre transition retraite !

Auteur :

Marjorie Delepine

Marjorie Delepine

Manager de projet (Jubiliz)

À lire également :

À l’air des voyages 

À l’air des voyages 

Pourquoi faire des voyages ? Quels sont vos avantages en tant que senior ? Partir à l’étranger, en France, en solo, en duo ou en groupe ?

lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rejoignez-nous !

alt=""